Plan « Forte chaleur et pics d’ozone »

Avec le réchauffement climatique, la Région de Bruxelles-Capitale risque de connaître de plus en plus régulièrement des périodes de forte chaleur, accompagnées de fortes concentrations d’ozone, un gaz polluant présent dans l’air et dangereux pour la santé. Afin de prévenir la population et de mettre en place des mesures en cas de fortes chaleurs et/ou de pics d’ozone, la Région de Bruxelles-Capitale dispose d’un plan progressif/graduel, portant une attention particulière aux personnes à risque (enfants, personnes âgées et/ou isolées, personnes souffrant de troubles respiratoires, etc.). Le Plan Forte chaleur et pics d’ozone permet ainsi d’anticiper ces épisodes et de mettre en place des actions qui préviennent et limitent les risques pour les habitants, en particulier les personnes fragiles.

Un dispositif progressif

Le Plan prévoit trois phases. Le passage d’une phase à l’autre se base sur les prévisions de température établies par l’Institut Royal Météorologique (IRM), situé à Uccle, et les prévisions de concentration d’ozone réalisées par la Cellule interrégionale de l’Environnement (IRCEL-CELINE).

1. Phase de vigilance

Elle est automatiquement activée entre le 15 mai et le 30 septembre, indépendamment des conditions météorologiques. Pendant cette phase, la Région lance des actions de sensibilisation concernant les risques liés aux fortes chaleurs et aux pics d’ozone. Si vous avez dans votre entourage de jeunes enfants, des personnes âgées, dépendantes et/ou isolées, ou des personnes souffrant de troubles respiratoires, n’hésitez pas à les informer.  

Les maisons de repos et de soins, les crèches et les centres de jour pour personnes handicapées sont d’ailleurs spécifiquement informés et la ligne d’information de Bruxelles Environnement est à votre disposition pendant toute la phase de vigilance.

Tél. : 02/775.75.75.

2. Phase d’avertissement

Le critère d’activation de la phase d’avertissement repose sur l’accumulation des températures supérieures à 25°C au cours des 5 prochains jours. Concrètement, l’accumulation des températures supérieures à 25°C est calculée en additionnant les différences entre les températures maximales prévues à Uccle et le seuil de 25°C, et ce pour les cinq prochains jours (J+1 à J+5). Seules les différences positives sont prises en compte. La phase d’avertissement est déclenchée lorsque le cumul des différences de température dépasse le seuil de 17°C.
Lors de cette phase, les médias vous rappellent les bons gestes pour limiter les risques. Les institutions qui accueillent des populations plus fragiles, comme les enfants en bas âge ou les personnes âgées, sont appelées à être encore plus vigilantes.

3. Phase d’alerte 

On rentre en phase d’alerte lorsque les 4 critères suivants sont combinés :

  • Le critère de température de la phase d’avertissement est satisfait;
  • La température maximale prévue pour le jour même est supérieure ou égale à 28°C ;
  • Indication la veille, à au moins un point de mesure de l’ozone, d’une concentration horaire moyenne d’ozone supérieure à 180 μg/m³ (seuil d’information européen) et prévision pour le jour même de concentrations horaire moyenne d’ozone supérieure à  180 μg/m³ sur une partie significative du pays ;
  • Qu’il s’avère que les mesures déjà prises doivent être intensifiées.

En outre, le passage en phase d’alerte ne se base pas uniquement sur des critères objectifs liés à la température et la concentration d’ozone. Une cellule d’analyse de risque, en concertation avec les autorités, envisage l’intensification des mesures déjà prises ou l’instauration de nouvelles dispositions, comme l’annulation ou le report de manifestations sportives ou culturelles.

Troubles pour la santé

L'ozone est un gaz formé pendant les journées chaudes et ensoleillées dans les basses couches de l’atmosphère à partir de la pollution déjà présente dans l’air. C'est pourquoi une période de fortes chaleurs est souvent accompagnée d'un pic d'ozone.

Une forte exposition à l’ozone peut susciter :

  • Difficultés respiratoires qui s'accompagnent en général de
  • Problèmes cardiaques et/ou respiratoires ;
  • Irritation des yeux ;
  • Maux de tête ;
  • Maux de gorge.

Une forte chaleur peut susciter quant à elle :

  • Déshydratation ;
  • Crampes de chaleur ;
  • Epuisement;
  • Coup de chaleur.

Conseils généraux afin de prévenir les troubles engendrés par trop de chaleur et d’ozone

  • Buvez plus d’eau que d'habitude, de préférence deux ou quatre verres par heure. Soyez attentif à ce que les bébés, les jeunes enfants, les personnes nécessitant de l'aide et les personnes âgées boivent suffisamment.
  • Évitez des boissons alcoolisées et des boissons qui contiennent de la caféine et du sucre. L'alcool fait perdre au corps son humidité, tandis que l’organisme absorbe moins vite les boissons sucrées que l’eau.
  • Reposez-vous et limitez les efforts physiques (par ex. les activités sportives), surtout entre 12 et 16 heures.
  • Laissez les rideaux et les volets fermés pendant la journée et aérez la nuit lorsqu'il fait de nouveau un peu plus frais.
  • Restez de préférence à l'intérieur car il y a moins d'ozone à l'intérieur qu'à l'extérieur et qu’il y fait généralement plus frais.
  • Recherchez la fraîcheur et/ou rafraîchissez-vous régulièrement (douche, bain, piscine, fontaine...). Profitez des nombreux îlots de fraîcheur, notamment à proximité des fontaines et des plans d’eau, et à l’ombre des arbres dans les parcs.
  • Adaptez vos vêtements et ceux de vos enfants: vêtements légers (en coton), de couleurs claires, chapeau ou casquette contre le soleil. Protégez-vous contre les coups de soleil avec de la crème solaire.
  • Ne laissez jamais un enfant, une personne non autonome ou un animal domestique dans une voiture immobile ou non ventilée correctement.
  • Contribuez à l’organisation d’un réseau de vigilance intergénérationnel dans votre quartier afin de veiller aux personnes vulnérables isolées.
  • Si vous prenez certains médicaments, renseignez-vous à l’avance auprès de votre médecin ou pharmacien s'ils peuvent avoir un effet négatif sur votre santé pendant une période de chaleur et si la dose doit être adaptée.

Plus d’infos